top of page
Racz Jenő
  • Racz Jenő

    "Quand je passe devant un légume, quand je sens certains légumes, quand quelque chose attire mon attention, quand je vois des formes différentes. Alors la sensation de ce que je pourrais préparer avec cette matière première me frappe immédiatement."

     

    Rácz considère son style comme avant-gardiste ; il n'y a pas de règles et il aime cuisiner sans que rien ne l'engage. L'inspiration vient de nombreuses facettes de sa vie.

    L’aspect le plus important, selon Rácz, est qu’il faut opérer avec une solide compréhension des fondations. « Tout comme un peintre, explique-t-il, s’il sait quelle couleur mélanger avec quelle couleur et comment l’appliquer sur la toile, alors à partir de là, tout vient de l’imagination. »

     

    S'il existe déjà des restaurants étoilés Michelin à Budapest, Jenő Rácz est à lui seul le premier Hongrois à avoir obtenu une étoile Michelin à l'étranger. Rácz est devenu chef du Taian Table à Shanghai en 2016, qui a reçu une étoile Michelin trois mois après son ouverture. Grâce à son leadership, il a pu conserver ce titre pendant les deux années suivantes.

     

    Les choses ont changé dans le monde moderne, dit Rácz, faisant référence à l'évolution de l'atmosphère autour de la culture culinaire. Aujourd'hui, il rencontre des jeunes de cinq, dix, quinze ans qui veulent devenir un jour chefs. C'est une excellente chose à son avis, car cela signifie qu'une toute autre génération grandit "qui considère la gastronomie comme une forme d'art".

    L’aspect le plus important, selon Rácz, est qu’il faut opérer avec une solide compréhension des fondations. « Tout comme un peintre, explique-t-il, s’il sait quelle couleur mélanger avec quelle couleur et comment l’appliquer sur la toile, alors à partir de là, tout vient de l’imagination. »

     

    S'il existe déjà des restaurants étoilés Michelin à Budapest, Jenő Rácz est à lui seul le premier Hongrois à avoir obtenu une étoile Michelin à l'étranger. Rácz est devenu chef du Taian Table à Shanghai en 2016, qui a reçu une étoile Michelin trois mois après son ouverture. Grâce à son leadership, il a pu conserver ce titre pendant les deux années suivantes.

     

    Les choses ont changé dans le monde moderne, dit Rácz, faisant référence à l'évolution de l'atmosphère autour de la culture culinaire. Aujourd'hui, il rencontre des jeunes de cinq, dix, quinze ans qui veulent devenir un jour chefs. C’est excellent à son avis, car cela signifie que grandit une toute autre génération « qui considère la gastronomie comme une forme d’art ».

     

    bottom of page